pixma_ts5350

Essai de l’imprimante Canon Pixma TS5350 : un chef-d’œuvre très facile pour l’utilisation et qualifié pour les impressions de photo

La technologie ne cesse d’évoluer, des appareils plus sophistiqués naissent. Des améliorations sont opérées sur les appareils existants afin de combler les attentes de la clientèle. Parmi les leaders sur le marché de la technologie, notamment celui des imprimantes existe la marque Canon. Elle possède plusieurs modèles d’imprimantes très réputés. Découvrez alors les atouts de sa  nouvelle sortie : la TS5350.

Description

Imprimante avec un jet d’encre à plusieurs fonctions, la Canon Pixma TS5350 fait son apparition dans le rang des meilleures imprimantes. Cet appareil est muni d’un scanner, ce qui la rend capable de faire des copies de documents ou encore de les rendre numériques. Son prix pas très onéreux et sa disponibilité sur le marché l’installe dans une position préférentielle dans la gamme. Elle est conçue dans le but de remplacer la Pixma TS5150 qui reste déjà un chef-d’œuvre. Elle peut être totalement repliée. Ses dimensions sont de 40,3 x 31,5 cm avec pour épaisseur 14,8 cm. Pour le lancement, elle reste accessible à un prix de 79,99 £.

Ergonomie

Toujours irréprochable lorsqu’il s’agit du design, la marque canon apparaît cette fois-ci avec un design très apprécié. La compacité et la praticité sont les grands points de ce nouveau design. Notons que cette Pixma TS5350 reste similaires aux autres modèles de la marque sur quelques points. Comme tous les autres de la gamme, elle est plus encombrante. Cet encombrement s’observe dès que le module responsable du chargement des papiers par l’arrière est déplié, que la boîte inférieure en version A4 est étirée et que l’on met sur pied le réceptacle situé en avant. Pour rappel, le module de chargement de papier par l’arrière prend 20 feuilles et la boîte inférieure prend 100 feuilles. En résumé, lorsqu’elle est totalement dépliée sous tous ses angles, elle occupe plus d’espace.

Sur un autre point, des avancés sont visibles. La Pixma TS5350 présente quelques raffinements par rapport à la Pixma 5150. Ces améliorations sont visibles sur trois partie : la commande orientable, l’afficheur Oled et enfin le bandeau lumineux à leds. Ce bandeau informe sur l’évolution des tâches d’impressions en cours.

Quant à l’utilisation, le modèle Pixma TS5350 reste très facile à maîtriser. La configuration sur son réseau Wi-Fi est très simple. Une application mobile nommé Canon Print existe et fournit les indications à suivre pour la configuration. Si ces indications sont suivies, des codes QR sont susceptibles d’apparaître. Ces codes vous redirigeront sur des pages pouvant vous aider à décanter des situations de blocage.

Le contraste élevé de l’écran a pour but une excellente visibilité sur le menu, il est quand même assez petit pour bien accomplir la mission. Cependant, l’application ou les pilotes (respectivement sur mobile ou ordinateur) donne accès aux paramètres qui seront régulièrement utiles. Aussi, l’absence d’un lecteur de cartes ou d’un port USB reste une limite de ce modèle. Néanmoins, les fonctions d’impressions cloud en majeure partie sont prises en compte.

Consommation

Dans un mode veille, la consommation maximale de cette imprimante est de 0,9 watt. Lorsqu’il s’agit de l’impression d’une photo format A4, la consommation ne peut en aucun cas dépasser 15 watts. Les sons qu’elle émet sont très modérés, ce qui justifie son appréciation. L’imprimante est sans bruit en photo. Mais dans le cas d’une impression d’un document de volume élevé, le bruit ne peut pas dépasser 48 db. Il se situe toujours dans une moyenne extrêmement appréciée.

Coût à la page

Un changement a été opéré sur cet aspect aussi. Cette imprimante mise sur le marché par Canon ne peut employer que deux des cinq cartouches dont disposaient les autres : le cartouche noir et le cartouche couleur. Avec ce modèle TS5350, les cartouches 570/571 présentes dans les autres modèles sont échangées par le PG-560 et le CL-561. Ces deux nouvelles formes de cartouches sont baissées en dimension normale et XL. Ils restent indispensables pour la limitation des coûts. Contrairement à la TS5150, les coûts sont plus élevés avec ce modèle. Ils sont de 5,5 centimes d’euros et 11,7 centimes d’euros respectivement pour les impressions en noir et blanc et en couleur.

Scanner et copies

Ce modèle Pixma TS5350 comprend un scanner d’une résolution seuil de 1200 x 2400 ppp à échantillonnage 16 bits. Ce qui est moins rapide si on se réfère à celui du modèle Pixma TS5150. Il peut quand même rendre numérique un document A4 (100ppp) ou une photo avec pour dimension 10 x15 cm (300ppp) respectivement en 13 secondes ou en 16 secondes. 

S’agissant de la photocopie, le mode blanc noir se fait en 17 secondes alors que celle en couleur prend 23 secondes. Ces durées sont plus longues que celles du modèle TS5150. Cependant, il faut noter que le résultat témoigne le temps pris pour la copie. La conservation du contraste et des couleurs sont des preuves. Les dimensions seuils de document pour son scanner A4 sont de 21,6 x 29, 7 cm.

Photo

Le changement opéré sur la quantité de cartouches se fait ressentir ici. Cela se justifie par une baisse légère de la dérive colorimétrique moyenne (delta E de 4,7). Cette caractéristique est accompagnée d’un seul bémol, le résultat bleu (9,3).

Aussi, il faut noter que l’imprimante, pour une impression de photo sans bordure au format 10 x 15 cm prend 52 secondes. Par contre, lorsqu’il s’agit de l’impression d’une photo format A4, elle prend 2 minutes.

Bureautique

Comme tous les autres modèles d’imprimante de la marque Canon, pour le bien-être de l’imprimante et une version propre des documents, il faut toujours des pauses après une impression de deux ou trois pages. Cette pause est cruciale dans le cas d’impression des documents pluripages. Elle a pour but d’esquiver les trainées et de plus sécher l’encre. C’est l’une des limites courantes constatées sur les imprimantes de la marque Canon. C’est en effet pour cela qu’avec le TS5350, à la suite d’une impression de 10,9 pages/minutes en couleur, l’imprimante ne peut imprimer que 6,3 pages/minutes en mode blanc noir. Quant au mode recto verso direct, elle ne peut imprimer que 4, 9 pages/minutes.

Ces chiffres sont quand même au-dessus de la moyenne, car il est question d’une imprimante plus domestique. Sa polyvalence est un atout majeur. Ces multiples atouts honorables sont entachés par son fonctionnement en mode blanc noir. Notons que la qualité des documents imprimés est meilleure sur tous ces aspects. Rappelons aussi que l’imprimante prend 16 secondes pour une première impression après qu’elle soit allumée. Ce temps passe à 18 secondes lorsqu’elle est sortie du mode veille et passe à 26 secondes après avoir été éteinte.

Il faut retenir que comme avantage de cette imprimante, on note la qualité des documents imprimés, l’absence de bruit, la consommation modérée d’énergie et la facilité d’utilisation. S’agissant des inconvénients, on peut citer aussi, la taille très petite de l’écran qui n’est non plus tactile, la présence d’un débit en mode blanc noir et l’exigence d’un nettoyage très fréquent des têtes d’impressions.

Comme à l’accoutumé, Canon a réussi encore à donner un coup de pouce à l’arène des imprimantes domestiques en bonifiant ce nouveau modèle, la Pixma TS5350. Si l’on compare la TS5350 à la TS5150, on constate plus d’améliorations sur le volet d’impressions des photos. Cependant, quelques points noirs sont aussi visibles. Ce modèle reste quand même un bijou en raison de sa polyvalence, son accessibilité et son prix sur le marché. 

Article écrit par Dominique Doleme